vivre longtemps avec des stents

Peut-on vivre longtemps avec des stents ? Notre réponse

L’homme est une merveilleuse machinerie biologique dont la durée de vie est en constante prolongation grâce aux progrès sans cesse renouvelés de la science et de la médecine. Et parmi ces avancées, l’installation de stents dans les artères fait date. Mais vous vous demandez sûrement : peut-on vivre longtemps avec des stents ? Notre réponse est oui. Laissez-nous vous expliquer pourquoi et comment.

Le stent : une solution pour maintenir vos artères ouvertes

Un stent est un petit tube métallique qui sert à maintenir ouvertes les artères obstruées. Il est déployé à l’intérieur de l’artère à l’aide d’un cathéter, lors d’une procédure appelée angioplastie. L’angioplastie est une opération dont les risques sont limités : la pose d’un stent permet donc généralement d’allonger sensiblement l’espérance de vie du patient.

La pose d’un stent permet au sang  de circuler à nouveau librement vers le cœur, réduisant non seulement les symptômes douloureux tels que l’angine de poitrine, mais aussi le risque d’infarctus. C’est une intervention minimale invasive qui a révolutionné le traitement de la maladie coronarienne.

Petits rappels sur la maladie coronarienne

La maladie coronarienne est une pathologie cardiovasculaire sévère qui touche les artères coronaires, ces vaisseaux sanguins qui alimentent le cœur en oxygène. Elle est souvent liée à une accumulation de cholestérol et autres substances dans les artères, réduisant le flux sanguin vers le cœur et augmentant le risque d’infarctus.

L’insuffisance cardiaque et l’infarctus sont deux des principales conséquences de cette maladie. Pour éviter ces issues fatales, les médecins peuvent choisir d’installer un stent.

Voir aussi : combien de temps peut-on jeûner sans s’évanouir ?

Vivre avec des stents, c’est possible ! Avec un quotidien adapté

Une fois que vous avez un stent, votre vie change, mais pas tant que ça. En fait, l’installation du stent est généralement suivie par des mesures d’hygiène de vie à respecter : une alimentation équilibrée, de l’exercice régulier, l’arrêt du tabac, la modération de la consommation d’alcool et le respect de la prise de médicaments prescrits. Ces médicaments, appelés antiplaquettaires, aident à prévenir la formation de caillots sanguins autour du stent.

Vous devrez également effectuer des contrôles réguliers pour surveiller la fonction de votre stent et l’état de votre cœur.

L’espérance de vie avec des stents

Selon des études récentes, la majorité des patients vivent de nombreuses années après la pose d’un stent. Les stents ont une durée de vie quasi-illimitée et ne nécessitent pas de remplacement, sauf en cas de complications, ce qui est rare.

Notons cependant que l’installation d’un stent ne guérit pas la maladie coronarienne. Elle soulage les symptômes et prévient les complications, mais le patient doit toujours gérer la maladie sous-jacente.

Y’a t-il des risques ou des complications avec des stents ?

Bien sûr, comme toute intervention médicale, la pose d’un stent n’est pas sans risque. Il peut y avoir des complications pendant et après la procédure, comme la réaction à l’anesthésie, l’infection, le saignement, l’endommagement de l’artère, ou la formation d’un caillot de sang dans le stent.

Cependant, ces risques sont faibles et sont largement compensés par les bénéfices du stent en termes d’amélioration de la qualité de vie et de prévention des complications graves de la maladie coronarienne. Alors, oui on peut vivre longtemps, et bien, avec des stents. C’est une réalité médicale et un espoir pour tous les patients atteints de maladie coronarienne.

L’alternative au stent : le pontage coronarien

Si le stent a révolutionné le traitement de la maladie coronarienne, il n’est pas la seule option à la disposition des médecins. Lorsque plusieurs artères coronaires sont obstruées ou que le stent n’est pas une option viable pour d’autres raisons, le pontage coronarien peut être envisagé.

Espérance de vie avec des stents

Le pontage coronarien est une intervention chirurgicale plus invasive qui consiste à créer un « pont » autour de l’obstruction dans l’artère coronaire. Cela permet au flux sanguin de contourner la zone obstruée et de continuer à alimenter le muscle cardiaque. Bien que plus risquée et nécessitant une récupération plus longue que la pose d’un stent, cette opération peut être une solution viable pour certains patients.

En outre, une partie importante du traitement de la maladie coronarienne est la gestion des facteurs de risques. L’hypertension artérielle, le taux de cholestérol élevé, le tabagisme, l’obésité, le diabète et le manque d’activité physique sont tous des facteurs qui peuvent augmenter le risque de développer cette maladie.

La Fédération Française de Cardiologie recommande ainsi une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes, pauvre en graisses saturées et en sel, combinée à une activité physique régulière pour aider à contrôler ces facteurs de risques.

Les évolutions à venir : où en est la recherche ?

La recherche sur la maladie coronarienne et son traitement est en constante évolution. Les chercheurs travaillent sans relâche pour développer de nouvelles thérapies, améliorer les traitements existants et mieux comprendre les mécanismes de la maladie.

Parmi les pistes explorées, une attention particulière est accordée à la recherche sur les plaques d’athérome, ces dépôts de cholestérol qui obstruent les artères. Le but est de trouver des moyens de les réduire ou de les éliminer, afin d’éviter qu’ils ne causent des problèmes cardiaques.

Des études sont également en cours pour améliorer les stents eux-mêmes. Par exemple, l’utilisation de stents biodégradables, qui se dissolvent dans le corps une fois leur mission accomplie, ou de stents libérant des médicaments qui aident à prévenir la formation de nouveaux caillots sanguins.

Lire aussi : peut-on ajouter un traitement anti-reflet après avoir acheté ses lunettes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *